Un étranger peut-il hériter d’un bien immobilier à Koh Samui ?

immobilier a Koh Samui

Pour qu’un étranger puisse devenir propriétaire d’un bien immobilier en condominium à Koh Samui ou ailleurs en Thaïlande, il faut qu’il réponde aux différents critères cités dans la section 19 de la loi portant sur les condominiums qui porte le nom de « Condominium Act ». Certes le propriétaire du bien immobilier à Koh Samui est en règle avec la législation, mais cela ne signifie pas que ses héritiers seront eux aussi en règle avec cette législation. Ce qu’il faut savoir c’est que contrairement aux idées reçues, le droit de propriété au nom d’une personne prend fin avec le décès du propriétaire. Il est vrai que l’héritage du bien est possible, mais il n’en est pas pour autant obligatoire.

Quelles conditions pour qu’un étranger hérite en Thaïlande ?

L’héritier d’un bien immobilier à Koh Samui ou en Thaïlande, peut être l’héritier naturel du propriétaire décédé ou alors une personne figurant dans le testament de ce dernier. Toutefois, pour qu’un étranger puisse hériter de façon légale d’un bien en condominium, et qu’il figure dans les registres de l’administration des domaines, il doit répondre aux caractéristiques inscrites dans la section 19 du « Condominium Act ». C’est-à-dire les étrangers qui ont été autorisés sur le territoire grâce à la loi sur la promotion de l’investissement, les personnes morales (entreprises) qui correspondent aux critères des sections 97 et 98 du Code des Domaines ou les entreprises de droit thaïlandais. Les personnes morales de nationalité étrangère qui ont obtenu une licence grâce à la loi sur la promotion de l’investissement, et enfin les personnes étrangères, physiques ou morales qui sont venues avec des devises étrangères en bahts thaïlandais.

Les personnes physiques ou morales qui ne correspondent pas à ces différents critères ne peuvent pas hériter et devenir propriétaires de biens immobiliers à Koh Samui en particulier ou en Thaïlande en général avec http://www.atlasimmobilier-international.com/location/thailande/koh-samui/. Lorsque le nouveau propriétaire ne peut pas hériter du bien, il dispose d’un délai de douze mois après le décès de l’ancien propriétaire pour revendre le bien en question. Avant cela, il devra faire parvenir une notification formelle et écrite à l’autorité compétente, dans un délai de 60 jours. Si la période d’un an est passée et que l’héritier n’a pas encore vendu le bien, il court le risque que l’Administration des Domaines saisisse le bien et le revende en retenant 5% de la valeur du bien avant les différents frais administratifs et fiscaux. Autre option, l’héritier non qualifié peut obtenir un permis de résidence thaïlandais pour être en règle avec la loi ou alors il peut racheter le bien aux autorités compétentes au prix d’estimation qui est souvent inférieur au prix du marché.

Quelle est l’influence de la saison estivale sur l’immobilier à Marrakech et au Maroc ?

immobilier au maroc

La saison estivale est assez porteuse pour l’économie marocaine en général, cela se justifie par l’arrivée des millions de touristes, mais aussi et surtout des Marocains résidant à l’étranger qui reviennent dans leur pays natal ? C’est ainsi que le nombre des locations augmente grandement et même le nombre des chats immobiliers puisque beaucoup acquièrent un bien immobilier à Marrakech ou ailleurs sur le site http://salonsinternationauximmobilier.blogspot.com/, pour eux-mêmes ou pour les membres de leurs familles. L’impact que ce phénomène a en général c’est l’augmentation des prix, 2016 n’a pas été exempte du phénomène, bien au contraire l’effet de l’été était associé à celui du ramadan qui est une période de consommation. Par conséquent, à Marrakech on a observé une augmentation des prix des appartements à hauteur de 2,12% entre le mois de mai et celui de juin 2016, ramenant le prix du mètre carré à 14 372 dirhams. Le même phénomène était perceptible dans les autres villes du royaume, surtout celles à fort potentiel touristique, notamment Rabat, Tanger,etc. à Rabat l’augmentation n’était pas forte, elle était d’environ 0,99%. Les quartiers les plus atteints étaient Océan avec 8,53%, le quartier Hassan avec 2,53% et Agdal avec 1,58%. Tanger également affiche une hausse de ses prix à hauteur de 0,18%, faisant passer le mètre carré à 12 006 dirhams, au lieu de 11 984 dirhams au mois de mai.

S’il faut faire une évaluation par quartiers de Tanger, celui de Boukhalef affiche une forte hausse des prix de vente à hauteur de 11,68%, au quartier Achakar, cette hausse est de 4,92% avec le mètre carré affiché au prix de 15 226 dirhams, contre 14 512 dirhams pendant le mois de mai 2016. Au quartier Malabata par contre on note une baisse des prix. Casablanca sort un peu du lot dans cette vague de hausse de prix, c’est la ville dans laquelle les appartements étaient les moins chers au mois de juin, avec une baisse d’environ 0,70% par rapport au mois de mai. Une situation assez à l’opposé de ce qui se passait durant cette période avec les biens immobiliers à Marrakech. Le mètre carré était à environ 16 307 dirhams au mois de juin. Cette baisse est assez étonnante surtout pour la ville qui est connue comme la plus chère du Maroc.

La baisse la plus importante à Casablanca a été enregistrée dans le quartier Sidi Moumen où le mètre carré se vendait à 3 938 dirhams, une baisse de 13,70% donc. Dans le quartier Sidi Bernoussi, le prix du mètre carré a baissé de 10,54% pour se retrouver à 8 045 dirhams au mois de juin. À Sidi Othman le prix du mètre carré a baissé de 4,97% pour se retrouver à 8 455 dirhams. Ain Diab reste le quartier le plus cher de la capitale marocaine et affiche une tendance à la hausse au mois de juin 2016, avec le mètre carré à 22 636 dirhams, soit une augmentation de 2,29%. Une tendance plus proche de cette observée dans le secteur immobilier à Marrakech et dans les autres grandes villes du royaume.

Les prérogatives de l’architecte à Marrakech et dans le monde

architecture marocaine

L’architecte à Marrakech, au Maroc et dans le monde, a pour mission de dessiner des plans sur la demande de son client qui peut être une personne ou une entreprise. Ces plans peuvent porter sur des immeubles, des maisons ou des bâtiments publics par exemple. De plus, l’architecte se doit de suivre les travaux de réalisation sur le chantier, jusqu’à ce que le bâtiment soit livré au client. Après avoir effectué une étude sur le projet, l’architecte détermine s’il sa faisabilité et dessine des plans du futur bâtiment sur ordinateur. Pour faire ses prédictions de bâtiment, il prend en considération le budget dont il dispose, les règles de l’urbanisme et les désirs de son client. En fonction des réactions du client, ou des problèmes techniques qui surgissent, l’architecte peut modifier les plans plusieurs fois, jusqu’à l’aboutissement. Une fois que les plans sont validés, l’architecte est chargé de contacter les différents prestataires qui seront impliqués dans le projet.

L’architecte Bab Design à Marrakech peut donc contacter des maçons, des entreprises d’électricité, des peintres, des entreprises de béton, des entreprises d’installations thermiques, etc. Dans le même temps, il dépose une demande de permis de construire dans les services de l’urbanisme de la zone de construction. L’architecte est le maître d’œuvre, ce qui lui impose de suivre chacune des étapes de la construction du bien. Au fil des travaux, au fur et à mesure que le chantier avance, il fait des comptes-rendus écrits à son client. L’architecte ne doit pas seulement être au fait des avancées en termes de constructions, il doit aussi s’informer régulièrement sur les évolutions dans le secteur juridique, surtout dans l’environnement où il travaille. La norme Haute qualité environnementale (HQE) ou encore la réglementation thermique 2012 (RT 2012) font partie des règles qu’il doit connaître et utiliser.

Un architecte à Marrakech ou dans une autre ville peut proposer à son client d’opter pour l’écoconception. L’écoconception consiste à construire en se servant de matériaux écologiques, de favoriser le recyclage des déchets de chantiers, d’opter pour des solutions à haute performance énergétique, ou encore utiliser les matériaux écologiques. Un architecte travaille principalement dans son agence et sur les chantiers. Ceux qui travaillent pour les services publics dessinent très peu, ils sont surtout des experts et des consultants auprès d’une communauté ou d’une collectivité et participent à l’attribution des permis de construire.

Incoming search terms:

  • architecture design marrakech

Acheter un bien immobilier à Marrakech : comment faire ?

projet immobilier à Marrakech

Vous avez envie d’investir dans un bien immobilier à Marrakech ? Vous souhaitez avoir quelques conseils pour trouver l’appartement ou la villa de vos rêves sous le soleil de la ville ocre ? Quelques petites précautions sont à prendre sur le site Cotemedina pour ne pas se faire avoir mais surtout pour bien investir vos deniers et ne pas se tromper !

Investir dans l’immobilier à Marrakech !

vente appartement à Marrakech

Marrakech est une ville accueillante, pleine de charme qui plait beaucoup aux investisseurs nationaux comme internationaux. La destination a été largement mise en avant par les autorités nationales depuis le début des années 2000 et la folie immobilière qui s’est emparée de la ville ocre.

En 2005, les prix ont fortement augmentés et atteints des sommets. Le marché immobilier à Marrakech était alors plutôt dédié aux investisseurs étrangers notamment européens grâce à la proximité du continent. La plupart des capitales européennes sont à moins de trois heures d’avions de Marrakech. Que demander de plus quand on souhaite passer quelques semaines par an ou toute une vie au soleil ?

Malheureusement, la crise économique internationale de 2007 a mis un terme brutal à cette frénésie spéculative. Beaucoup de biens immobiliers se sont retrouvés en vente sur le marché et les acheteurs internationaux se sont peu à peu retirer au profit des investisseurs nationaux qui ont attendu une baisse des prix avant de se lancer. Depuis quelques années, la baisse a atteint plus de 25% dans la plupart des quartiers mêmes les plus côtés, prisés comme Guéliz ou l’Hivernage.

Comment faire pour investir ?

achat appartement Marrakech

Investir dans l’immobilier à Marrakech comme dans le reste du monde demande quelques précautions et surtout de se faire conseiller par des professionnels de qualité. Il est recommandé de passer par un agent immobilier ayant pignon sur rue pour qu’il puisse vous aider dans vos recherches, lors de la négociation mais également dans vos démarches comme chez le notaire lors de la conclusion de la vente.

Lorsque vous avez trouvé le bien de vos rêves, pensez à vérifier que celui-ci dispose bien d’un titre de propriété légal en vous renseignant auprès de l’agence du cadastre de Marrakech. C’est la seule méthode, le seul moyen pour être sûr du titre et pour ne pas avoir de désagréments par la suite lors de la conclusion de la vente. Beaucoup de biens ne disposent pas encore de titres ou les héritiers ne sont pas tous d’accord pour les céder,… Il faut donc prendre quelques précautions préalables.

Il ne vous reste plus qu’à ouvrir un compte en dirhams convertibles pour faire transiter l’argent de la vente. N’oubliez pas de tout scruter, de faire contre-visite indispensable et surtout de négocier si d’éventuels travaux sont à prévoir.

Bon investissement à tous dans un bien immobilier à Marrakech !

Incoming search terms:

  • comment vivre a marrakech
  • maison marrakech royal palm