Et si vous faisiez du stand up paddle au Maroc ?

stand up paddle au Maroc

Le stand up paddle au Maroc, est une activité qui se développe de plus en plus sur ce territoire d’Afrique du Nord. Vous avez sûrement entendu parler de cette activité et vous voulez l’essayer, nous vous recommandons de bien vous informer avant de vous engager dans quoi que ce soit. Qu’est-ce que c’est le stand up paddle ? Le stand up paddle, que l’on appelle aussi plus simplement le SUP est une activité sportive durant laquelle le pratiquant est, debout sur une large et longue planche, qui est semblable à une planche de surf, et il se sert d’une pagaie pour avancer. Le SUP pourrait être considéré comme un ancêtre du surf tel qu’on le connait aujourd’hui. Les premiers à pratiquer cette activité étaient les Polynésiens qui utilisaient de grosses planches faites en bois, la pagaie aussi. L’activité s’est développée dans les années 1940 à Hawaï avec les Beach Boys et Duke Kahanamoku qui utilisaient cette méthode pour surfer sur les petites vagues ou prendre les touristes en photos.

Dans les années 2000, le stand up paddle au Maroc, n’était toujours pas une activité à part entière, c’était une activité que les champions de surf pratiquaient pour garder la forme sur les petites vagues. Petit à petit ils ont commencé à essayer les grosses vagues. Pour commencer le SUP, il faut commencer par la randonnée ou la balade. Cela consiste à naviguer sur des eaux calmes en se servant d’une planche gonflable ou dure et de la pagaie pour avancer. Il faut juste profiter de l’activité pour découvrir le paysage et prendre du bon temps. L’un des plus gros avantages c’est que l’activité est accessible à tout le monde et il suffit juste de disposer d’une planche assez longue qui assurera une meilleure stabilité.

On peut pratiquer le stand up paddle au Maroc avec standupmorocco sur le site https://standupmorocco.com/ en mode surf ou surfing. Cela consiste à prendre les vagues où elles sont les plus fortes et surfer dessus en ramant en se servant de la pagaie. Selon le style que vous voulez adopter vous pouvez avoir une planche courte pour du crusing ou une planche plus longue pour du longboard. La différence par rapport au surf conventionnel, c’est que l’on prend les vagues plus facilement et qu’on n’a pas besoin de se lever pour voir les vagues arriver. La course encore appelée race est la pratique du SUP qui est la plus physique, parce que dans cette pratique il faut être rapide et endurant.

 

Quels vêtements et équipements devez-vous porter pour un trekking au Maroc ?

trekking-au-maroc

Que ce soit en été ou en hiver, on a toujours besoin de chaussures spéciales pour faire un trekking au Maroc ou ailleurs. Les chaussures de trekking doivent être assez solides, adaptées à vos pieds, et dotées d’un coupe-vent qui ne laisse pas entrer l’eau. Le climat étant assez capricieux, il est prudent d’emporter des lunettes de soleil, un chapeau, et un écran solaire à fort indice de protection. De juin à août, il est préférable de porter des pantalons larges en coton léger, ainsi que des chemises à longues marches. Puisque les nuits sont parfois froides pendant cette période, emportez aussi un pull ou une polaire. Du mois de novembre au mois de mars, il est préférable de porter des vêtements chauds, des gants, des bonnets de laine, surtout quand on est dans la chaîne du Haut Atlas. La nuit les températures peuvent se montrer extrêmement basses alors préparez-vous à cela.

Pendant que vous programmez votre voyage, vous devez savoir si vous dormirez en bivouac ou non. Avec une tente de bonne qualité, vous aurez une grande liberté durant vos déplacements et vous échapperez à la foule. Les tentes peuvent être louées auprès des tour-opérateurs, au départ des circuits ou à travers des guides. Des personnes dont vous devez vous entourer quand vous devez faire un trekking au Maroc avec Aventure Berbere http://www.aventure-berbere.com/. Dans le cas où vous ne souhaitez pas bivouaquer, vous pourrez résider dans les villages que vous rencontrerez le long du trajet, auprès des habitants, des auberges ou par d’autres moyens. Les sacs de couchage sont des outils à ne pas négliger, que vous soyez un campeur ou pas, vous devez avoir un sac de couchage avec vous, qui vous préservera du froid dans le Haut Atlas, ainsi que dans le djebel Saghro, surtout entre les mois de septembre et avril.

Dans ces zones, les températures peuvent descendre jusqu’à – 10°C. Lorsque vous vous aventurez dans des chaînes moins hautes, emmenez avec vous un duvet qui convient aux températures d’environ 0°C, en toute saison, même en été. Vu l’aspect rocailleux du sol lorsque vous effectuez des trekkings au Maroc, coucher sur un matelas posé au sol vous apportera un peu plus de confort, tout comme un tapis en mousse. Généralement ces éléments peuvent être fournis par des guides. De nombreux autres éléments peuvent vous accompagner lors de votre randonnée, il est donc essentiel de vous renseigner, ou encore mieux de vous allouer les services de spécialistes comme les guides.

Un étranger peut-il hériter d’un bien immobilier à Koh Samui ?

immobilier a Koh Samui

Pour qu’un étranger puisse devenir propriétaire d’un bien immobilier en condominium à Koh Samui ou ailleurs en Thaïlande, il faut qu’il réponde aux différents critères cités dans la section 19 de la loi portant sur les condominiums qui porte le nom de « Condominium Act ». Certes le propriétaire du bien immobilier à Koh Samui est en règle avec la législation, mais cela ne signifie pas que ses héritiers seront eux aussi en règle avec cette législation. Ce qu’il faut savoir c’est que contrairement aux idées reçues, le droit de propriété au nom d’une personne prend fin avec le décès du propriétaire. Il est vrai que l’héritage du bien est possible, mais il n’en est pas pour autant obligatoire.

Quelles conditions pour qu’un étranger hérite en Thaïlande ?

L’héritier d’un bien immobilier à Koh Samui ou en Thaïlande, peut être l’héritier naturel du propriétaire décédé ou alors une personne figurant dans le testament de ce dernier. Toutefois, pour qu’un étranger puisse hériter de façon légale d’un bien en condominium, et qu’il figure dans les registres de l’administration des domaines, il doit répondre aux caractéristiques inscrites dans la section 19 du « Condominium Act ». C’est-à-dire les étrangers qui ont été autorisés sur le territoire grâce à la loi sur la promotion de l’investissement, les personnes morales (entreprises) qui correspondent aux critères des sections 97 et 98 du Code des Domaines ou les entreprises de droit thaïlandais. Les personnes morales de nationalité étrangère qui ont obtenu une licence grâce à la loi sur la promotion de l’investissement, et enfin les personnes étrangères, physiques ou morales qui sont venues avec des devises étrangères en bahts thaïlandais.

Les personnes physiques ou morales qui ne correspondent pas à ces différents critères ne peuvent pas hériter et devenir propriétaires de biens immobiliers à Koh Samui en particulier ou en Thaïlande en général avec http://www.atlasimmobilier-international.com/location/thailande/koh-samui/. Lorsque le nouveau propriétaire ne peut pas hériter du bien, il dispose d’un délai de douze mois après le décès de l’ancien propriétaire pour revendre le bien en question. Avant cela, il devra faire parvenir une notification formelle et écrite à l’autorité compétente, dans un délai de 60 jours. Si la période d’un an est passée et que l’héritier n’a pas encore vendu le bien, il court le risque que l’Administration des Domaines saisisse le bien et le revende en retenant 5% de la valeur du bien avant les différents frais administratifs et fiscaux. Autre option, l’héritier non qualifié peut obtenir un permis de résidence thaïlandais pour être en règle avec la loi ou alors il peut racheter le bien aux autorités compétentes au prix d’estimation qui est souvent inférieur au prix du marché.

Comment optimiser l’espace dans la cuisine de son Riad à vendre à Marrakech ?

immobilier marrakech

Dans la cuisine, chaque mètre carré a de l’importance. Que ce soit dans un studio, un appartement ou un Riad à vendre à Marrakech http://lemondeimmo1.webnode.fr/, meubler une cuisine peut parfois s’avérer être un vrai parcours du combattant. Avant de faire vos choix de meubles, vous devez donc faire un petit récapitulatif de quelques critères esthétiques, pratiques et surtout budgétaires. Il est préférable d’opter pour des meubles qui vous permettent d’avoir des rangements, mais aussi de faire des gains d’espace. On en trouve de nombreux sur le marché, des meubles qui s’adaptent bien à tous les types de cuisines. Une façon intéressante d’optimiser chacun des espaces de votre cuisine. Commençons par les tiroirs, ils font partie des systèmes de rangement les plus demandés quand on est dans une cuisine. On retrouve des casseroliers, des range-couverts, des range-épices, etc. Autant de tiroirs que vous utilisez quand vous travaillez dans la cuisine.

Pour limiter les mouvements intempestifs et excessifs, vous pouvez opter pour des tiroirs modulables, à installer dans votre Riad à vendre à Marrakech. Les compartiments peuvent être ajustés à la dimension du rouleau d’aluminium, des épices ou encore des spatules. Tout peut y entrer sans problèmes. Si vous avez souvent les mains occupées, vous pouvez opter pour un tiroir électrique, qui s’ouvre juste avec une légère pression sur la façade. Les meubles invisibles aussi sont assez tendance, ils sont constitués de cases pivotantes, on n’y trouve pas de poignées et ils sont dotés d’un système d’ouverture en « push and pull ». Ce sont des meubles que l’on peut encastrer dans le mur. Dans le processus de rénovation, certains endroits peuvent rester vides, parce que l’on ne trouve pas les meubles adaptés pour les occuper. De nos jours, cela peut changer, il est possible de transformer même un espace de 15cm en placard pour y ranger vos torchons, et autres. Les angles peuvent aussi être aménagés avec des meubles. Pour les ordures, vous pouvez installer un coin « tri sélectif » en dessous de l’évier.

Le choix des matériaux dans l’aménagement d’une cuisine au cœur d’un Riad à vendre à Marrakech est une étape importante. Il s’agit même de la première mission qui sera la vôtre dans l’aménagement de votre cuisine. Les principaux critères à prendre en compte sont la solidité, la facilité d’entretien et l’hygiène. Ce que l’on utilise en général c’est le mélaminé, c’est la solution qui revient le moins chère. De plus, cela se nettoie aisément et résiste à l’humidité. Par contre le mélaminé ne peut pas résister à des charges importantes. Le bois massif est aussi régulièrement utilisé, il est plus cher, mais assure une longévité plus importante. Lorsqu’il est bien traité, il ne retient pas les bactéries et son entretien est facilité. Il est possible d’en faire par exemple une belle étagère avec des équerres en fer forgé. Le métal (inox) est résistant et hygiénique. Il est donc idéal pour faire de nombreuses étagères dans la cuisine. Par contre il faudra souvent le nettoyer pour conserver son éclat. Vous avez désormais quelques astuces, à vous de bien les utiliser.

Marrakech et le Maroc accueillent la 24e édition du rallye Maroc Classic

marrakech

Le Maroc fait une fois de plus la preuve qu’il est un grand pays, en plein développement et qui reste ouvert aux opportunités et aux cultures étrangères. Le 11 mars 2017, la 24e édition du rallye Maroc Classic, qui porte aussi le nom de route du cœur, a été lancée. Rappelons que cet événement est organisé par Cyril Neveu, 5 fois vainqueur du Paris-Dakar en moto, et sous le haut patronage de Sa Majesté le roi Mohammed VI. Le départ a été donné dans la ville de Casablanca. Au total, ce sont plus de 20 équipages qui sont partis de la ville de Casablanca, en vue de parcourir les 7 étapes de 2200 kilomètres à travers les villes et régions du Maroc comme Marrakech http://bonplanmarrakech.blog.fc2.com/ et bien d’autres, au cœur de ses paysages et trésors naturels. C’est une occasion pour ces compétiteurs de découvrir le Maroc avec un œil différent. Les participants bénéficient d’un accueil très haut de gamme et d’une ambiance conviviale grâce aux efforts du comité d’organisation.

Cette compétition reste un rallye destiné aux amateurs qui ont envie de donner le meilleur d’eux. Ces compétiteurs ont fait preuve de compétitivité durant les 20 épreuves de régularité qu’ils ont rencontrées tout au long du parcours. Dès le départ, les compétiteurs ont eu à subir un rythme assez sportif et engagé sur la côte Atlantique et la chaîne de l’Atlas. Ils ont eu à affronter des épreuves de régularité à la fois courtes et rythmées, mettant ainsi à l’épreuve les capacités d’endurance des différents participants. Les machines aussi sont mises à l’épreuve, surtout dans le cadre des deux étapes programmées à proximité d’Agadir et d’Ouarzazate, non loin de Marrakech. Parmi les grandes étapes de ce rallye, les épreuves spéciales comme on les appelle, nous pouvons citer les épreuves d’Imsouane, de Tiskatine, d’Ouirgane, d’Argana, et bien d’autres.

À la suite de ces épreuves, une liste de favoris était déjà perceptible. L’aboutissement du rallye était bien évidemment l’épreuve de régularité qui s’est déroulée sur le Circuit FIA Moulay El Hassan de la ville de Marrakech. Généralement ce circuit est utilisé lors du WTCC (Championnat du monde des voitures de tourisme) et de la Formule E. Pour cette 24e édition du Maroc Classic, le grand vainqueur est l’équipage Carlos Ghistelinck et Lieven David qui pilotait une Mercedes coupe 350. Cet équipage avait déjà remporté 15 ans plus tôt, l’édition de 2002. En deuxième position, on retrouve les époux Arlaud qui pilotaient une CITROËN DS 21, ils étaient suivis de près par Damien et Émilie Courtens qui avaient remporté l’édition 2016 au volant d’une PORSCHE 911.

La ville de Marrakech accueille la deuxième édition du festival du livre

Le Festival du livre de Marrakech

Le Festival du livre de Marrakech a tenu sa deuxième édition les 22 et 23 avril 2017. Ce fut l’occasion pour 70 écrivains d’origines arabe et francophone de se rencontrer au centre culturel Dar Attakafa. Selon Joshi Guitton, l’un des créateurs du festival, il y a un réel besoin de développer la littérature au Maroc. On se rend compte que de nombreux auteurs francophones du Maroc sont assez intéressants, pourtant ils ne sont pas connus, ni en France ni au Maroc. La première édition du festival du livre de Marrakech a permis de mettre en évidence ce besoin. Comme lors de la première édition, le président d’honneur était Pierre Bergé, ancien compagnon d’Yves Saint-Laurent, qui est aussi un acteur majeur dans la promotion et la préservation du patrimoine traditionnel du Maroc sur le site http://cityguide-marrakech.blogspot.com/. C’est par ses efforts que le festival a vu le jour, il finance également cet événement.

Parmi les autres personnes influentes liées au festival du livre de Marrakech, nous retrouvons la chanteuse Sapho, qui est la marraine de l’événement, ainsi que l’ancien présentateur d’origine française Patrick Poivre d’Arvor qui a été parrain lors de la dernière édition du festival. Cette place est due au fait qu’il jouit d’une grande culture littéraire internationale, de plus il connait bien le Maroc et les Marocains. En une édition, le festival a réellement évolué, en passant de 45 à 70 auteurs présents cette année. Ils étaient marocains, subsahariens, français, à la fois arabophones et francophones. Tous les lecteurs ont trouvé leur compte, que ce soit les lecteurs jeunes ou les passionnés de documentation ou de littérature destinée au grand public. Cette année, l’invité d’honneur de l’événement était le Franco-Congolais Alain Mabanckou, il est auteur et a reçu le prix Renaudot en 2006. Il a pu parler de l’isolement de l’Afrique sur le plan culturel.

À l’extérieur du centre culturel à Marrakech, les auteurs ont pu rencontrer leur public en leur faisant notamment des dédicaces de leurs ouvrages. Au sein du centre culturel, des cafés littéraires ont été organisés, ainsi qu’une quinzaine de tables rondes animées par des professionnels. Le Conseil national des droits de l’Homme au Maroc a pris le temps de présenter ses nombreux ouvrages. Les visiteurs, notamment les élèves, ont pu rencontrer l’auteur Gaël Aymon qui leur a présenté la littérature de jeunesse, afin de les ouvrir à la littérature. Les visiteurs ont aussi eu droit à des calligraphes, des relieurs et des conteurs qui leur ont permis de découvrir la littérature différemment. Précisons que la visite du festival est entièrement gratuite, l’objectif étant de rendre le festival accessible à tout le monde.

Le poids dans le choix de la trottinette électrique

trotinette-electrique

Parmi les caractéristiques les plus importantes qui définissent la trottinette électrique, le poids est important. On peut même dire que c’est un facteur déterminant dans le choix d’un engin. Toutefois, deux classiques sont opposés : les e-trott dotés de batteries lithium qui pèsent entre 10 et 16 kg, ce sont des engins assez légers. On retrouve aussi les trottinettes de type SXT  sur le site https://trottinetteelectriqueattitude.wordpress.com/ dotés de batteries au plomb qui pèsent plus de 30 kg, mais dont le principal avantage reste le prix de vente, qui est assez bas. Si vous habitez dans un immeuble, ou si votre bureau ne se trouve pas au rez-de-chaussée, et que vous n’avez pas d’ascenseur à votre disposition, ou alors si vous devez prendre les transports en commun de temps en temps, alors ne négligez surtout pas le poids de la trottinette que vous allez acheter. Que vous soyez un homme ou une femme, vous aurez parfois à porter cet engin et une différence de 2 ou 5 kg peut s’avérer importante au fil du temps.

Pour avoir un critère de portabilité aussi proche de la réalité que possible, vous devez croiser le poids de l’appareil à d’autres facteurs comme l’équilibrage des poids, ou l’encombrement. Si on prend l’exemple d’une trottinette électrique comme la Scorp’it, elle est plus légère que l’Egret one alors qu’au final c’est l’Egret one qui est plus facile à transporter. Le modèle LTrott par contre, concentre une bonne partie de son poids à l’avant de l’engin, mais la portabilité est améliorée grâce à la poignée de portage qui est fournie en option et qui permet d’équilibrer le poids global de l’appareil et de faciliter ainsi le portage.

Pour déterminer quelles sont les trottinettes électriques les plus légères, nous ne pouvons pas ignorer le facteur « batterie », c’est pour cette raison que les trottinettes sont classées par type de batterie. Dans la catégorie des trottinettes avec batterie lithium, en première place on retrouve la City Carbonne qui pèse 6,5kg et l’E-Micro avec ses 7,5 kg. En deuxième position nous avons les L Trott 65/85 et GT8 qui pèsent moins de 11 kg. A la troisième place, la Citybug XC2 qui pèse 12 kg, la quatrième place est occupée par la SXT 300 H avec ses 15kg, pendant que le modèle L6 Inmotion tient la cinquième place avec 16,5kg. Au classement des trottinettes avec batterie plomb, la Razor 300 occupe la première place avec 21 kg pendant que la SXT 1000 XL ‘scooter’ occupe la troisième place avec ses 42 kg.

La location de villa à Marrakech palmeraie pour un séjour

villa company

Vous avez envie d’un voyage, de découvrir ou redécouvrir un lieu mystérieux et pourtant si célèbre. Vous avez envie d’un climat chaud, d’une nouvelle culture. Un voyage en Orient vous attire intensément. Vous pensez à voyager vers Marrakech, mais n’avez pas encore trouvez de logement. Afin de profiter un maximum du lieu, et de votre séjour, rien de mieux que la location villa Marrakech palmeraie visiter le site The Marrakech Villa Company

Au cœur des palmiers, offrant un cadre idyllique, vous pouvez louer une ville pour votre séjour. Bien que les hôtels soient très réputés, rien ne vaut l’expérience d’avoir une villa rien que pour soi au centre de la palmeraie de Marrakech. Vivez dans une villa au style typiquement marocain, mais avec tout le confort moderne, et le luxe nécessaire pour un séjour idéal. La palmeraie, vous offrira un climat frais et des plus agréables afin que vous puissiez profiter au mieux de toutes les beautés que la ville vous réserve.

Après avoir bien profité de votre villa marocaine, vous pouvez aller dans la ville, Marrakech a beaucoup de surprises en réserve. Une culture forte, et une ville des plus dynamiques. Vous pouvez visiter la vieille ville, appelée la Médina, dans ce secteur, c’est comme si le temps s’était figé. Les bâtiments typiques, dévoilent une culture historique et offrent des décors envoutants. Sur environ 10 km d’enceinte, voyagez dans le temps de Marrakech.

Après votre voyage temporel dans le passé de la ville, vous pouvez vous dirigez, vers les quartiers plus récents. Plus jeunes, mais tout autant séduisants que le charme de la vieille ville. Laissez vous transporter par la ville, vous n’avez qu’à vous laissez porter par l’ambiance et les décors qui s’offrent à vous.

Bien sur n’oubliez pas l’incontournable de Marrakech, le souk. Un grand marché typique, où les senteurs se mêlent, les couleurs s’entrechoquent, dévoilant une ambiance unique au monde. Un véritable spectacle pour les sens, vivez Marrakech de tout votre être. Les montagnes d’épices, la nourriture traditionnelle, les couleurs des vêtements typiques. La seule chose que vous avez à faire est de vous laisser accompagner par le dynamisme ambiant.

Après avoir goûtez à tous les plaisirs de la ville, réfugiez vous au calme de la palmeraie, dans votre villa. La fraîcheur de la nuit fera le parfait contraste avec la chaleur de la journée.  N’hésitez plus, si vous envisagez un voyage vers Marrakech, aussi surnommée la Perle du Sud, privilégiez la location d’une villa au cœur de la palmeraie de Marrakech. La ville, et tout ce qu’elle a à offrir, n’attend plus que votre venue.

Quelques précautions à prendre avec la trottinette électrique pour enfant

trottinette electrique

Lorsque vous achetez une trottinette électrique pour enfant, il est important de faire attention à plusieurs éléments. Vous pouvez penser que ce n’est pas important, mais cela peut porter atteinte à votre enfant plus tard. Tout d’abord, vous devez savoir qu’un enfant grandit vite, alors il est préférable d’opter pour des modèles adaptables que votre enfant pourra utiliser pendant plusieurs années, et qui grandiront en même temps que lui. Le critère important à considérer lorsque vous pensez à acheter une trottinette pour votre enfant https://trottinette-electrique-journal.blogspot.com/est la sécurité que l’engin apportera ou assurera à votre enfant. Pour enfant de moins de 6 ans, il est préférable d’opter pour une trottinette à 3 roues. Les trottinettes à deux roues conviennent mieux aux enfants de plus de 7 ans. Ils sont plus aptes à s’adapter et à trouver leur équilibre.

Lorsque vous allez acheter une trottinette électrique pour votre enfant, ne prenez surtout pas les modèles en plastique, en vous disant que c’est pour un enfant ce n’est pas important. Le plastique se casse assez facilement ce qui pourrait être dangereux pour l’enfant. De plus ce n’est pas un matériau agréable, votre enfant a besoin de confort et pourrait vite se désintéresser de son jouet. Votre attention doit également se porter sur les systèmes de freinage et d’accélération, ils doivent être en bon état de fonctionnement, toujours dans une optique de sécurité. Vérifiez également les capacités de la batterie, son autonomie, le temps de recharge, la distance qui peut être parcourue avant d’avoir besoin d’une autre recharge.

Le choix des roues lors de l’achat des trottinettes électriques pour enfant. Les roues en plastique ne sont pas du tout pratiques, elles ne peuvent pas rouler sur tous les types de terrain. Elles sont fragiles et peuvent éclater suite à un petit choc, de plus sur des routes un peu difficiles, l’enfant ressentira les chocs. Le mieux est de vous tourner vers les roues en polyuréthane qui sont plus solides, plus épaisses, supportent mieux les chocs et ne nuisent pas au confort du conducteur même sur les routes irrégulières. Ces roues assurent une stabilité à votre enfant pendant qu’il conduit. Un autre facteur qui agit sur la stabilité lors de la conduite d’une trottinette est la largeur entre les deux roues situées à l’avant. Cet écartement est donc important, ainsi que la largeur du Deck sur lequel les pieds sont posés.

Quelle est l’influence de la saison estivale sur l’immobilier à Marrakech et au Maroc ?

immobilier au maroc

La saison estivale est assez porteuse pour l’économie marocaine en général, cela se justifie par l’arrivée des millions de touristes, mais aussi et surtout des Marocains résidant à l’étranger qui reviennent dans leur pays natal ? C’est ainsi que le nombre des locations augmente grandement et même le nombre des chats immobiliers puisque beaucoup acquièrent un bien immobilier à Marrakech ou ailleurs sur le site http://salonsinternationauximmobilier.blogspot.com/, pour eux-mêmes ou pour les membres de leurs familles. L’impact que ce phénomène a en général c’est l’augmentation des prix, 2016 n’a pas été exempte du phénomène, bien au contraire l’effet de l’été était associé à celui du ramadan qui est une période de consommation. Par conséquent, à Marrakech on a observé une augmentation des prix des appartements à hauteur de 2,12% entre le mois de mai et celui de juin 2016, ramenant le prix du mètre carré à 14 372 dirhams. Le même phénomène était perceptible dans les autres villes du royaume, surtout celles à fort potentiel touristique, notamment Rabat, Tanger,etc. à Rabat l’augmentation n’était pas forte, elle était d’environ 0,99%. Les quartiers les plus atteints étaient Océan avec 8,53%, le quartier Hassan avec 2,53% et Agdal avec 1,58%. Tanger également affiche une hausse de ses prix à hauteur de 0,18%, faisant passer le mètre carré à 12 006 dirhams, au lieu de 11 984 dirhams au mois de mai.

S’il faut faire une évaluation par quartiers de Tanger, celui de Boukhalef affiche une forte hausse des prix de vente à hauteur de 11,68%, au quartier Achakar, cette hausse est de 4,92% avec le mètre carré affiché au prix de 15 226 dirhams, contre 14 512 dirhams pendant le mois de mai 2016. Au quartier Malabata par contre on note une baisse des prix. Casablanca sort un peu du lot dans cette vague de hausse de prix, c’est la ville dans laquelle les appartements étaient les moins chers au mois de juin, avec une baisse d’environ 0,70% par rapport au mois de mai. Une situation assez à l’opposé de ce qui se passait durant cette période avec les biens immobiliers à Marrakech. Le mètre carré était à environ 16 307 dirhams au mois de juin. Cette baisse est assez étonnante surtout pour la ville qui est connue comme la plus chère du Maroc.

La baisse la plus importante à Casablanca a été enregistrée dans le quartier Sidi Moumen où le mètre carré se vendait à 3 938 dirhams, une baisse de 13,70% donc. Dans le quartier Sidi Bernoussi, le prix du mètre carré a baissé de 10,54% pour se retrouver à 8 045 dirhams au mois de juin. À Sidi Othman le prix du mètre carré a baissé de 4,97% pour se retrouver à 8 455 dirhams. Ain Diab reste le quartier le plus cher de la capitale marocaine et affiche une tendance à la hausse au mois de juin 2016, avec le mètre carré à 22 636 dirhams, soit une augmentation de 2,29%. Une tendance plus proche de cette observée dans le secteur immobilier à Marrakech et dans les autres grandes villes du royaume.